CFPA Bougaa

CFPA Bougaa

L'essentiel à savoir sur la formation professionnelle


La formation par apprentissage

L’apprentissage est un mode de formation professionnelle régi par la loi n°18-10 du 10 juin 2018, fixant les règles applicables à l’apprentissage et les textes réglementaires pris en son application.

 

La formation des apprentis se fait en alternance entre le centre ou l'institut de formation professionnelle et le milieu professionnel. L'apprenti suit des cours théoriques techniques technologiques complémentaires auprès du centre ou de l'institut de rattachement, à raison d'un à deux jours par semaine, selon le niveau de qualification de la formation visée.

 

Les apprentis peuvent être placés en apprentissage auprès des artisans, des unités ou entreprises de production, de commercialisation ou de prestation de services, des établissements et organismes à caractère administratif.

 

L'apprenti signe un contrat avec l'employeur et l’établissement de formation professionnelle auprès desquels il aura à suivre son stage. Le service concerné de la commune de résidence enregistre le contrat d'apprentissage et le centre ou l'institut professionnel chargé du suivi et de la sanction de la formation procède à sa validation. L'imprimé de contrat  d'apprentissage est retiré par le candidat auprès de l'établissement de formation professionnelle.

 

L'âge requis pour se porter candidat à une formation par apprentissage est de 15 ans au moins et de 35 ans au plus. Quant au niveau scolaire exigé, il varie selon le métier choisi. Toutefois, des exceptions sont prévues par la loi, notamment pour les handicapés physiques pour lesquels l'âge limite supérieur est laissé ouvert.

 

Les inscriptions des candidats à la formation par apprentissage sont ouvertes auprès de tous les centres et instituts de formation professionnelle durant toute l'année. La formation débute après validation des contrats par le centre ou l'institut de formation professionnelle concerné.

 

Au cours de leur stage d'apprentissage, les apprentis bénéficient de plusieurs avantages tels que présalaire, stage près du lieu de résidence, couverture en matière de sécurité sociale, accès à la bibliothèque.

 

A l'issue du stage, les apprentis déclarés admis obtiennent un diplôme d'état correspondant au métier choisi. Les diplômes préparés par les apprentis sont :

 

- le certificat de formation professionnelle spécialisée (CFPS, niveau 1),

- le certificat d'aptitude professionnelle (CAP, niveau 2),

- le certificat de maîtrise professionnelle (CMP, niveau 3),

- le brevet de technicien (BT, niveau 4),

- le brevet de technicien supérieur (BTS, niveau 5).

 

La nomenclature des branches et des spécialités enseignées en formation professionnelle, éditée par les services du ministère en charge en décembre 2018 actuellement en vigueur, précise la liste des métiers dont  la formation peut se faire exclusivement en apprentissage et ceux dont les métiers dans les trois modes (apprentissage, présentiel et à distance).  Elle détermine pour chaque métier :

 

- le niveau scolaire exigé,

- le niveau de qualification à atteindre après obtention du diplôme en fin de stage,

- la durée de formation.

 

Les diplômes délivrés aux apprentis en fin de stage, après admission à l'examen, sont les mêmes que ceux obtenus par les stagiaires en "mode présentiel". Et les opportunités d'accès à l'emploi sont les mêmes sauf que les apprentis ont plus de chances d'être retenus par leurs employeurs s'ils donnent satisfaction durant le stage.

 

Comme montré ci - haut, l'apprentissage est une formule de formation très souple qui offre de multiples avantages pour les apprentis et pour les employeurs. Les premiers apprennent un métier d'avenir sans trop se déplacer vers les structures de formation (centres et instituts) tout en bénéficiant de l'expérience professionnelle de leurs maîtres d'apprentissage et les seconds contribuent à la formation de la main d'œuvre qualifiée dont ils ont besoin pour faire fonctionner leurs activités productives de biens et de services. C’est aussi bénéfique pour l’établissement de formation pour lequel le stage revient beaucoup moins cher puisqu’il n’exige pas d’équipement ; il assure le suivi de l’apprenti en milieu professionnel, assure la formation théorique et technique commune, évalue et délivre les diplômes.

 

Enfin, pour plus d'informations à propos de l'apprentissage, les candidats ainsi que leurs parents peuvent s'adresser au centre ou à l'institut de formation professionnelle le plus proche ou à la direction de wilaya de la formation professionnelle.

 

Auteur : Rachid Sebbah


16/07/2018
0 Poster un commentaire

La formation résidentielle

En formation professionnelle il y a trois modes :

 

-          le mode résidentiel ou présentiel,

-          le mode apprentissage,

-          le mode à distance.

 

La formation en mode résidentiel se fait dans un établissement de formation ; elle exige la présence des stagiaires durant toute la période de stage et tous les jours de la semaine, à l'exception de la période de stage pratique qui se déroule en entreprise et dont la durée varie d'une semaine pour le niveau de qualification le plus bas à 24 semaines pour les techniciens supérieurs. 

 

Les enseignements théoriques techniques et technologiques sont dispensés dans des salles de cours et les exercices pratiques au niveau des ateliers dotés d'équipements technico-pédagogiques adéquats.

 

On distingue plusieurs types de formations assurées par les centres et instituts de formation professionnelle en mode résidentiel :

 

-          la formation initiale (diplômante),

-          la formation continue (diplômante),

-          la formation en cours du soir (qualifiante),

-          la formation pour femmes au foyer (qualifiante),

-          la formation conventionnée (diplômante ou qualifiante).

 

La formation initiale diplômante est, comme son nom l'indique, une première formation que le stagiaire entreprend dans le but d'apprendre un métier de base et d'obtenir le diplôme correspondant.

 

La formation continue, les cours du soir, la formation pour femmes au foyer et la formation conventionnée feront l'objet d'articles à publier ultérieurement.

 

L'âge requis pour suivre une formation initiale en mode résidentiel c'est 16 ans au minimum. A noter que l'âge supérieur limite n'est pas défini ; un candidat ayant plus de trente ans peut s'inscrire pour suivre un stage de formation initiale en mode résidentiel et obtenir le diplôme correspondant en fin de stage.

 

Le niveau scolaire exigé et la durée de la formation initiale sont fixés, pour chaque métier, par la nomenclature des branches et spécialités de la formation professionnelle. Cette nomenclature, révisée et actualisée en 2012, comporte 422 métiers répartis entre 22 branches professionnelles.

 

Pour l'accès aux métiers de niveaux technicien et technicien supérieur, outre l'âge et le niveau scolaire, il est tenu compte de la filière d'études des candidats.

 

Les inscriptions à la formation initiale diplômante, en mode résidentiel, s'ouvrent deux fois par an ; de juillet à septembre pour la session de septembre et de décembre à février pour la session de février.

 

Pour chaque session, un guide des offres de formation est élaboré et diffusé pendant la période des inscriptions. Par ailleurs, les bureaux d'accueil, d'information et d'orientation des établissements de formation mènent des campagnes d'information durant lesquelles ils affichent les offres de formation en tous lieux publics, organisent des caravanes d'information, diffusent des émissions radios en direction des jeunes et de leurs parents.

 

Le dossier d'inscription à une formation initiale se constitue de :

 

-          un extrait d'acte de naissance justifiant l'âge du candidat,

-          un certificat de scolarité justifiant le niveau scolaire du candidat,

-          deux photos d'identité,

-          deux enveloppes timbrées avec adresse du candidat et timbre,

-          le dernier bulletin de notes (uniquement pour les candidats à une formation de technicien ou de technicien supérieur).

 

Les stagiaires bénéficient de plusieurs avantages en cours de formation :

 

-          bourse d'études pour les stagiaires techniciens supérieurs,

-          hébergement et restauration pour les stagiaires qui résident loin,

-          activités culturelles et sportives,

-          accès à l'internet.

 

A l'issue du cursus de formation, les stagiaires déclarés admis obtiennent un diplôme d'état correspondant au métier choisi. Les diplômes préparés en formation mode résidentiel sont :

 

- le certificat de formation professionnelle spécialisée (CFPS, niveau 1),

- le certificat d'aptitude professionnelle (CAP, niveau 2),

- le certificat de maîtrise professionnelle (CMP, niveau 3),

- le brevet de technicien (BT, niveau 4),

- le brevet de technicien supérieur (BTS, niveau 5).

 

Enfin, il convient de noter que la formation initiale est indispensable pour tous les jeunes qui ont terminé leurs études et qui aspirent à travailler. Les compétences professionnelles s'apprennent à travers un stage de formation et s'améliorent au cours de la carrière par le biais de la formation continue (séminaires, stages de courtes durées, stages de perfectionnement, stages de recyclage…).

 

Auteur : Rachid Sebbah


31/05/2018
0 Poster un commentaire

La formation pour femmes au foyer

Depuis quelques années, les femmes au foyer bénéficient d'une formation qualifiante au sein des centres et instituts de formation professionnelle.

 

Ce type de formation vise la promotion sociale et économique de la femme au foyer à l'image de ce qui se fait dans les pays du Sud Est asiatique (Indonésie, Malaisie, etc). Il s'agit de lui donner une formation qui lui permette de créer sa propre activité productrice de biens ou de services pour satisfaire une partie des besoins de sa famille et commercialiser le reste afin de se faire des rentrées financières permettant ainsi l'amélioration des conditions de vie familiale.

 

C'est une formation entièrement gratuite qui porte sur des métiers tels que ;

 

-         couture,

-         broderie,

-         arts ménagers (cuisine, gâteaux, etc).

-         coiffure dames, ….

 

Il est évident que les candidates à ce type de formation doivent avoir plus de 16 ans. Quant au niveau scolaire exigé, il leur est demandé de savoir lire et écrire.

 

A l'issue du stage qui varie de 3 à 6 mois, les stagiaires obtiennent une attestation de qualification qui leur permet de bénéficier de crédits bancaires dans le cadre du dispositif de l'ANGEM (agence nationale de gestion du micro crédit).

 

Beaucoup de femmes au foyer qui ont suivi une formation de ce type ont pu obtenir un crédit ANGEM pour s'équiper, acquérir la matière d'œuvre et créer leurs propres activités professionnelles.

 

Pour plus d'informations sur ce type de formation, il suffit de s'adresser au centre ou à institut de formation professionnelle ou à la direction de wilaya de la formation professionnelle proche de votre domicile.

 

Auteur : Rachid Sebbah


31/05/2018
0 Poster un commentaire

La formation en cours du soir

Les cours du soir c'est un type de formation de mode résidentiel, puisque la présence des stagiaires est exigée. Ils sont destinés tant aux travailleurs qu'aux jeunes qui souhaitent apprendre un métier ou perfectionner leurs connaissances professionnelles.

 

Les centres et les instituts de formation professionnelle organisent des cours du soir notamment dans les métiers suivants :

 

-         initiation à l'informatique,

-         couture,

-         broderie,

-         comptabilité, etc.

 

L'âge requis pour suivre des cours du soir dans un établissement de formation professionnelle est 16 ans et plus. Un niveau scolaire minimum est exigé pour que le candidat puisse suivre et comprendre les cours dispensés.

 

Le candidat aux cours du soir contribue financièrement à raison de 400 dinars par mois.

 

La durée de formation est généralement courte (3 à 6 mois). Les horaires sont aménagés de sorte à permettre aux travailleurs et aux étudiants de s'inscrire et de suivre les cours du soir.

 

A l'issue du stage, les candidats en cours du soir obtiennent une attestation de qualification qui peut leur servir pour faire valoir des droits professionnels au  cours de leur carrière.

 

Auteur : Rachid Sebbah


31/05/2018
0 Poster un commentaire

La formation continue

Les centres et les instituts de formation professionnelle dispensent de la formation continue selon différentes formules.

 

"La formation professionnelle continue a pour objectifs :

 

-         de favoriser l’insertion, la réinsertion et la mobilité professionnelles des travailleurs ;

-         d’adapter les capacités des travailleurs à l’évolution de la technologie et des métiers.

 

Cette formation peut s’effectuer sur les lieux de travail et en entreprise "(article 3 de la loi n°08-07 du 23 février 2008, portant loi d'orientation sur la formation et l'enseignement professionnels).

 

On distingue deux types de formation continue :

 

-         la formation continue diplômante,

-         la formation continue qualifiante.

 

La formation continue diplômante est destinée aux candidats titulaires d'un premier diplôme professionnel. Elle leur permet d'élever leur niveau de qualification ou d'élargir leurs compétences professionnelles.

 

La formation continue diplômante obéit au système de passerelles introduit depuis quelques années déjà. Des passerelles existent entre métiers de même famille et de même niveau de qualification, d'une part, et entre les métiers de même famille et de niveaux de qualification différents, d'autre part.

 

Lorsque le candidat opte pour une formation continue diplômante sanctionnée par un diplôme de niveau de qualification supérieure, la passerelle est verticale. Quand il s'agit de formation continue diplômante préparant à un diplôme de même niveau que celui déjà acquis, la passerelle est horizontale.

 

Un répertoire des métiers auxquels ses passerelles s'appliquent est élaboré par les services concernés du ministère de la formation et de l'enseignement professionnels et mis à la disposition de tous les établissements qui relèvent du secteur.

 

Les inscriptions à une formation continue diplômante se font au même moment que celles des candidats à une formation de mode résidentiel ; c'est-à-dire deux fois par an (lors des sessions de septembre et de février).

 

La durée de formation varie selon le niveau (3 à 12 mois). La formation continue diplômante exige des candidats la présence durant toute la période de stage.

 

A l'issue du stage, les candidats admis obtiennent le diplôme correspondant à la formation suivie.

 

S'agissant de la formation continue qualifiante, sanctionnée par une attestation de qualification en fin de stage, elle s'adresse surtout aux travailleurs en activité. Elle est destinée à améliorer les capacités professionnelles et les performances des candidats qui suivent ce genre de stages.

 

La formation continue qualifiante donne lieu à la signature de conventions entre les employeurs et les établissements de formation. Elle s'inscrit dans le cadre de la mise à niveau des travailleurs des entreprises et des différents organismes pour leur permettre de suivre le rythme technologique qui s'impose à travers le monde.

 

Les employeurs peuvent se rapprocher des établissements de formation professionnelle ou du service des formations alternées et de la coordination intersectorielle à la direction de wilaya de la formation professionnelle pour initier ensemble des actions de formation qualifiante au profit des travailleurs ; les deux parties négocient tous les aspects tels que programmes, durée, lieu de formation, encadrement, horaires, coût de la formation, suivi de la formation, dates de début et de fin de stage.

 

A l'issue de la formation, les candidats obtiennent une attestation de qualification qui peut leur servir pour faire valoir des droits au sein de leur entreprise ou administration voire même ailleurs, dans le cas de changement d'employeur plus tard.

 

Enfin, la formation continue est indispensable pour chaque travailleur afin de se maintenir en poste, évoluer en grade et rester performant et compétitif. La réglementation en vigueur oblige les entreprises qui emploient habituellement plus de vingt travailleurs à avoir un plan de formation continue et à assurer la formation de leurs employés (décret exécutif n°82-298 du 4 septembre 1982 relatif à l'organisation et au financement de la formation professionnelle en entreprise, paru au journal officiel n°36 du 7 septembre 1982). 

 

Auteur : Rachid Sebbah    


31/05/2018
0 Poster un commentaire